• Les militants de la France Insoumise de Artois étaient présents aux deux rassemblements devant le commissariat de Béthune pour soutenir des militants impliqués dans les luttes sociales.

    C’est la députée LREM, Marguerite Desprez, qui est à l'origine de cette convocation qui vise à criminaliser une action collective de salariés en lutte contre la casse des acquis sociaux...

    Marguerite Desprez refuse un débat public sur la casse actuelle, comme elle n’intervient pas ou peu à l'Assemblée Nationale, 9 interventions. Notre députée doit être muette ou peut-être timide.

    Mais non, en fait elle est rattrapée par son appartenance à une classe sociale (elle est actionnaire du groupe qui porte son nom) ultra favorisée par le gouvernement. Muette, timide voilà pourtant une Dame qui trouve le temps de s’en prendre à l'action syndicale pour un simple « tagounet » sur une vitrine sale.

    Que Madame la Députée Desprez, inscrite par dépit sur la liste LREM et en dernier ressort faute d’autres candidats pro Macron sur la 9ème circonscription, sache que les militants de la France Insoumise de l'Artois seront toujours présents pour mettre en mouvement le peuple contre cette oligarchie méprisante...

    Après la casse du Code du Travail qui va détruire nos vies, Mme Desprez et ses complices au gouvernement s’attaquent à la fiche de paie… En effet dans les prochains mois, plus aucune ligne n’apparaîtra pour les prélèvements obligatoires tant pour les salariés que pour les patrons.

    Simplification nous dit-on, plus de revenus nous dit-on… mensonges et fourberies !

    En fait le gouvernement et Mme Desprez préparent nos esprits aux prochaines étapes : destruction de la Sécurité Sociale, du SMIC, des droits Assedic, des aides sociales, des retraites par répartition… Mais la France Insoumise continuera à militer, à lutter, à parler, à avertir, à renseigner… contre cette désintégration organisée d’un siècle de luttes sociales menées par nos aînés.

    Jean-Luc Mélenchon avait prévenu lors d’un de ses meetings « avec eux vous allez pleurer et cracher du sang ».

    Macronléon, l’empereur, Philippe, le maréchal, et la grognarde Desprez aux ordres… doivent comprendre que nous ferons tout pour entraver ce retour au 19 ième siècle, et que nous dresserons des barricades s’il le faut.

    Les Insoumises/Insoumis de l’Artois


    votre commentaire
  • Cahiers n°379


    1 commentaire
  • Chers camarades, nous comprenons vos réactions à notre silence du moment, mais notre Cercle est en pleine réflexion interne suite à des divergences. Merci de nous comprendre


    1 commentaire
  • D'abord merci aux 30 000 camarades qui nous ont déjà lu.

     

    trouvez ci-dessous un lien très intéressant à lire sur l'impérialisme face à la Corée du Nord

    http://www.investigaction.net/fr/robert-charvin-cest-parce-que-la-coree-du-nord-est-souveraine-quelle-existe-toujours/

     

     


    votre commentaire
  • La section des dockers de l’ILWU (International Longshore and Warehouse Union - local 10) de San Francisco a décidé de bloquer un défilé fasciste organisé dans la ville, samedi 26 août. Ils cesseront le travail et appellent « tous les opprimée-es » à les rejoindre en manifestation. Une motion votée le 17 août dernier donne le sens de cette action de lutte antiraciste.

    C'est à lire. Le texte de la motion a été traduit et publié notamment sur un blog du site de Médiapart qui précise que 60% des dockers de cette région des Etats-Unis sont afro-américains et que dans l’histoire du syndicat ouvrier, la lutte contre l’extrême-droite remonte aux années 30. En voici le contenu intégral.

    « Alors que des fascistes, le Ku-Klux-Klan, des nazis et d’autres suprémacistes blancs se sont rassemblés et ont marché aux flambeaux à Charlottesville, dans une ambiance de lynchage et de terreur, la foule scandant des slogans racistes, anti-immigrés et antisémites ;

    Alors que cette attaque s’est conclue par la mort d’une contre-manifestante antiraciste et en a blessé plusieurs autres lorsque l’un de ces fascistes les percuta en voiture ;

    Alors que le président Trump a cherché à dédouaner cette attaque violente et mortelle, fasciste et raciste, en prétendant que « les deux côtés étaient à blâmer », qu’il a dénoncé les antiracistes s’en prenant aux statues confédérées, des statues qui honorent l’esclavage, jetant ainsi de l’huile sur le feu de la violence raciste ;

    Alors que le Klan, les nazis et d’autres terroristes racistes représentent une menace mortelle pour les Afro-Américain.es, les Latinos et les immigré.es, tout autant que pour les Musulmans, les Juifs, les LGBTQ et bien d’autres encore, mais aussi directementpour les membres de notre syndicat et pour le mouvement syndical dans son ensemble ;

    Alors que le groupe fasciste « Prière patriotique », qui a déjà organisé de violentes provocations racistes à Portland, en Oregon et ailleurs, a annoncé qu’il se réunirait à Crissy Field le samedi 26 août, y conviant des nazis et d’autres groupes suprémacistes blancs violents ;

    Alors que, à des années lumières d’une question de « liberté d’expression », les provocations racistes et fascistes constituent une menace mortelle, comme nous l’avons vu à Portland le 26 mai dernier quand un nazi a assassiné deux hommes et en a presque tué un autre qui tentaient de défendre les deux jeunes femmes afro-américaines qu’il menaçait. Nos sœurs et frères du mouvement ouvrier de Portland ont alors répondu à la terreur raciste avec toute la puissance de la solidarité ouvrière, mobilisant les membres de 14 syndicats contre le rassemblement fasciste et raciste du 4 juin [déjà appelé par le même groupe suprémaciste] ;

    Alors que la section de l’ILWU de San-Francisco a une longue et fière histoire de résistance au racisme, au fascisme et au fanatisme et qu’elle a su mobiliser toute sa puissance syndicale pour ça : ainsi, le 1er mai 2015, rejoints par des milliers de personnes, nous avons fermé les ports de la baie et manifesté jusqu’à Oscar Grant Plaza à Oakland pour exiger la fin de la violence et de la brutalité policière contre les Afro-Américains et toutes les autres victimes de celle-ci. La zone de la baie de San Francisco est un bastion syndical et nous n’autoriserons aucun de ces anti-syndicalistes, aucun de ces suprémacistes blancs, aucune bande de lyncheurs à venir ici répandre la terreur ;

    En conséquence, la section de l’ILWU de San-Francisco, s’inscrivant dans la meilleure tradition de notre syndicat qui combattait déjà l’extrême droite lors de la grande grève de 1934, appelle à cesser le travail ce jour-là et à marcher sur Crissy Field pour empêcher cette tentative d’intimidation raciste et fasciste de se tenir dans notre ville natale. Nous invitons tous les syndicats, toutes les organisations antiracistes et antifascistes à se joindre à nous pour défendre nos organisations, les minorités raciales, les immigré.es, les personnes LGBTQ, les femmes et toutes et tous les opprimé.es. »


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique