•  

    Gilles Pialoux, médecin chef d'un service des maladies infectieuses et tropicales vient de nous donner une information. Elle pourrait paraître banale, pourtant elle est d'une importance capitale pour la compréhension de l'arrivée de ce nouveau virus qui pourrait faire des centaines de milliers de morts.

    Gilles Pialoux recommande de « laver les vêtements à 60 degrés pendant au moins dix minutes » Et d'ajouter «  le congélateur n’a aucun effet efficace pour éradiquer le Codid 19 puisque des virus ont perduré des centaines de milliers d’années en étant gelés ».

    Hier Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, indiquait: « Le coronavirus est un nouveau virus qui ressemble à la grippe en terme de symptômes avec des maux de tête et de la fièvre mais il y a des grandes différences  On n'a pas de vaccin, on n'a pas de traitement et ce n'est pas une grippette » 

    Comme le gouvernement s'obstine à ne pas mettre le pays quelques temps à l'arrêt pour satisfaire les intérêts économiques (comme quoi 1 euro vaut pour ce gouvernement, plus qu'une vie humaine), Sibeth Ndiaye, la « Condoleezza Rice » du gouvernement Macron, vient d'indiquer que « Toutes les mesures prises sont systématiquement étayées scientifiquement. Nous progressions grâce à l'évolution des connaissances pour adapter nos mesures. Les mesures prises par l'Italie n'ont pas endigué la progression de l'épidémie »

    En clair elle indique que la France est meilleure et qu'il faudra beaucoup plus de morts pour déclencher une procédure exceptionnelle .

    Et non, ce n'est pas une « grippette » mais une pandémie grave de conséquences sur les populations du monde.

    Des experts « médico-économico-philosophico-corrompus » qui hantent les plateaux de télévisions, nous expliquaient depuis des semaines, et ce pour minimiser la situation devenue aujourd'hui critique voire incontrôlable, que chaque année la grippe tuait 10 000 personnes en France et 650 000 pour le monde entier.

    Pour autant, ce nombre de 650 000 morts annuels liés à la seule grippe, n'a jamais plongé les bourses du monde dans une chute digne d'un pré-krack boursier. Même si la Chine est devenue la principale plaque tournante de l'économie mondiale, son arrêt provisoire de productions industrielles et manufacturières, ne peut justifier un tel scénario économico-catastrophique.

    Il y a un truc derrière cette épidémie, et nous revenons aux propos du médecin Gilles Pialoux : « des virus ont perduré des centaines de milliers d’années en étant gelés »... Et si l'apparition de ce virus tueur d'hommes était liée avec le réchauffement de la planète qui entraîne la fonte des glaces et du permafrost ?

    En effet depuis quelques années, des scientifiques ont tenté d'alerter sur ce danger : « le permafrost fond. Ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques. Le sol gelé contient plusieurs éléments néfastes pour l’écosystème et l’humanité (dioxyde de carbone, mercure, virus, bactéries). En se répandant dans l’atmosphère à la faveur de la fonte du permafrost, ces éléments pourraient menacer notre planète. »

    A visionner pour comprendre un peu ce que l'on nous cache beaucoup

    https://www.youtube.com/watch?v=u3Nm-BMeB5A

    https://www.youtube.com/watch?v=othd0BzpnQI

    Comme dit l’humoriste « on ne nous dit pas tout ! »


    votre commentaire
  • https://www.bastamag.net/RN-FN-Marine-Le-Pen-extreme-droite-municipales-2020-Henin-Beaumont-identitaires


    votre commentaire
  •  

    Paris Samedi 7 mars 2020, à la vieille de la Journée des travailleuses, des femmes traînées, des lacrymogènes et des matraques en réponse à une marche pacifique... réponse de la Secrétaire d’État aux droits des femmes : « je suis choquée mais le tracé de la manifestation n’aurait pas été respecté »110 ans après la création de cette journée lors de la conférence internationale des femmes socialistes du 8 mars 1910 à Copenhague, sur proposition de Clara Zetkin, la violence reste inchangée contre celles qui sont l'avenir de l'Homme,

    Ah, notre « belle civilisation occidentale » qui s'émeut devant la situation des femmes dans « d'autres civilisations »... Elle devrait faire balayer devant leurs portes avant de s'émouvoir.

     

    Le très trumpiste préfet de Paris, Didier Lallement « déplore » cette violence en ajoutant pour se justifier : « les forces de l’ordre ont dû intervenir ponctuellement au cours de la marche pour mettre fin à des dégradations et à des tentatives de départs en cortèges sauvages »

     

    ...femmes traînées, lacrymogènes et matraques... la réponse ponctuelle des CRS sur ordre de ce préfet berger allemand du pouvoir qui montre ses crocs et qui un jour ordonnera « le tir à balles réelles » sur les manifestants.

     

    Ah, c'est sûr quand en face ce sont les métallos ou les dockers, des marins-pêcheurs ou des paysans, en colère, la riposte policière n'est pas la même, même si elle reste violente.

     

    Dire qu'aujourd'hui, une majorité silencieuse et hypocrite pense encore que la femme est inférieure à l'homme, puisque beaucoup pense encore que le mouvement des femmes n'est « qu'un féminisme gauchiste issu des années 60/70 »

     

    Il faut oser le dire : notre société judéo-chrétienne occidentale n'est pas plus avancée que d'autres sociétés, certes elle s'est adaptée mais elle reste très inégalitaire et profondément ancré sur la domination masculine. Bien sûr elle n'est pas morte sous les coups mais quelle réaction faut-il avoir quand une femme salariée qui subit des brimades de ses supérieurs raconte que son mari lui a dit de se taire et de faire le dos rond « parce qu'il faut rembourser les crédits à la fin du mois » ? Vous êtes choqués et vous avez raison de l'être, mais les paroles de Marlène Schiappa ou de Didier Lallement sont aussi choquantes que celle de ce mari qui voit ses intérêts personnels plutôt que ceux de son épouse.

     

    « Être une femme libérée, tu sais c'est pas si facile »

     

     

     


    votre commentaire
  • Edouard Philippe a balancé son 49-3 pour imposer la réforme des retraites.

    La Constitution lui autorise ce recours même s'il paraît comme un passage en force contre les dizaines de milliers d'amendements proposés par la minorité. Est-ce un signe de force ? Non, c'est un signe de faiblesse qui démontre que la majorité présidentielle part en vrille, de plus les démissions des députés-es et sénateurs LREM semblent le confirmer.

    Edouard Philippe a certainement aussi craint l'épidémie de coronavirus qui pourrait toucher le Parlement et mettre en quatorzaine les députés, donc bloquer l'institution et retarder les débats et les votes. Aussi, en réfléchissant bien, le blocage patronal à la conférence sur le financement, a poussé le gouvernement à enclencher la procédure du 49-3, et cela arrange bien les partenaires officiels du patronat que sont la CFDT et l'UNSA.

    Ces syndicats réformistes et collaborateurs, savent-ils, ont-ils compris, que le but ultime de cette réforme ultralibérale, est de supprimer les cotisations sociales des employeurs qui sont annoncées comme des charges qui pèsent sur la compétitivité des entreprises dans la grande compétition de la mondialisation. Nous vivons donc un moment historique, d'un côté le patronat qui ne veut plus payer et un gouvernement qui ne veut plus renflouer en brandissant le pacte de stabilité européen, et de l'autre des salariés à qui on propose l'ubérisation de leur retraite sans qu'ils comprennent vraiment le fond de ce moment historique.

    En fait, la réforme de l’État et des collectivités territoriales qui a précédé la réforme du Code du Travail, était la première étape qui permettait la réforme des retraites... des étapes pour arriver à l'objectif finale, la fin de la Sécurité Sociale telle que nous la connaissons aujourd'hui, et aboutir aux systèmes d'assurances anglo-saxons...


    votre commentaire
  •  

    Béthune, Isbergues, Lillers, Bruay-la-Buissière et d'autres communes du Bassin Minier Ouest, subissent le même sort : l'alliance contre nature pour les municipales entre Parti Socialiste et Parti Communiste.

     

    Ce n'est pas reparti comme en 14 mais comme en 2014 avec des lendemains qui déchantent.

     

     

    Mais quelle mouche a piqué les « communistes » pour faire des accords avec ceux qui durant la hollandie ont soutenu jusqu'au bout ou presque, le gouvernement dictatorial et antisocial de Manuel Valls ?

     

     

    Le PCF nous avait promis un retour aux valeurs de classe, voire au marxisme scientifique, avec l'arrivée du nouveau secrétaire national, mais la stratégie politicienne est plus forte que la tactique politique pour un parti qui a perdu ses repères en se noyant dans le verre d'eau gazeuse de la social-démocratie, dans la gauche du capital.

     

     

    À 1 an du centenaire du PCF, mais 48 ans après la signature du « programme commun » qui allait sonner le glas de la descente aux enfers du PCF, ses dirigeants n'ont toujours pas compris que le PS est autant traître que la droite, voire pire puisque le PS s'affiche à gauche.

     

     

    Que cherchent les militants du PCF : à être bien placés sur l'affiche du PS ? Montrer qu'ils existent ? Pensent-ils réellement que le combat contre le libéralisme macronien ou contre le Lepenisme, se gagnera pas les urnes ?

     

     

    Rappelons qu'il y a eu 80 ans le 20 janvier 2020, la Chambre des députés ( aujourd'hui Assemblée Nationale), votait à l'unanimité (de la SFIO (devenu PS) jusqu'à la droite fasciste (devenu RN) en passant par les Radicaux (devenu PRG)... la loi dite de « déchéance » prononçant la perte des mandats électifs des 60 députés communistes, en interdisant catégoriquement toute adhésion au Parti Communiste et toute participation aux activités interdites...

     

     

    Histoire ancienne et révolue diront certains, mais les faits sont les faits, Les morts martyrs de la Résistance communiste au nazisme seraient-ils déjà tomber dans les oubliettes de l'histoire, pour laisser la place aux destructions fatales des acquis et conquis du CNR ?

     

     

    OH les gars, n'oubliez pas nos camarades, leurs sacrifices et leur volonté pour la liberté, n'oubliez pas Marcel Paul, Maurice Thorez, Ambroise Croizat, François Billoux et Charles Tillon... ceux qui ont donné tant à notre classe sociale aujourd'hui en proie à la barbarie capitaliste dans une drôle de guerre entre classes sur fond de casse sociale et de dénationalisations.

     

     

    Les alliances contre nature sont toujours semées de désillusions, l'histoire des cohabitations entre sociaux-démocrates est désastreuse, celle de Paul Ramadier qui écarte les ministres communistes en 1947 pour faire couler le sang et réprimer avec les brigades armées de Jules Moch , les mineurs grévistes désarmés en 1948... ne l'oublions jamais, même au niveau d'une municipalité !

     

     

    Notre Bassin Minier a une histoire, celle de la résistance, du combat de classe et de la fraternité dans les luttes !

     

     

    Le combat contre le libéralisme et son bras armé fasciste, ne se mène pas avec des ententes politiciennes sur fond d'opportunisme, il se mène sur le terrain et par l'éducation, par la défense des droits, par l'unité prolétarienne et ouvrière, par la culture de la mémoire de nos anciens et des villes ouvrières.

     


    votre commentaire